Troubles dys…partie 1 : « dyspraxie »

De nombreux « troubles dys » existent, certains plus connu comme  la dyslexie, mais ils en existent d’autres souvent moins connus : dyspraxie, dysorthographie, dysgraphie, dyscalculie, dysphasie, troubles dysexécutifs (aussi appelé trouble des fonctions exécutives), TDA(H)…

Chez nos loulous TSA, on peut ( même très souvent) être confrontés à ces troubles « dys », à ceci prêt que dans le cas de nos loulous TSA ces troubles découlent directement de leur profil cognitif « particulier ».

A la maison on a fait le tour de quasiment tous ces troubles « dys » avec notre trio extraordinaire, entre autre dyspraxies, dysgraphie, troubles dysexécutifs, dysorthographie, dyscalculie… Aujourd’hui nous allons donc aborder la dyspraxie ou plutôt  les dyspraxies .

La dyspraxie késako???

La dyspraxie est un trouble neuro-développemental qui se manifeste par une difficulté ou l’impossibilité à automatiser et planifier des gestes. Elle n’est pas due à un manque d’entrainement ou de motivation, elle entraîne lenteur et fatigabilité. C’est un trouble durable, qui ne disparait pas, on peut néanmoins  rééduquer et mettre en place des aménagements pour aider l’enfant aussi bien au quotidien que sur le plan scolaire.

On dis à tort la dyspraxie, car il existe plusieurs types de dyspraxie notamment:

la dyspraxie constructive: concerne les activités où l’on assemble différents éléments ( ex: lego,puzzle…)

les dyspraxies dites gestuelles:

 

  • idéomotrices: difficultés à réaliser des gestes symboliques et des mimes en l’absence de manipulations d’objet (faire chut, mimer l’action de jouer de la trompette…) imiter les gestes réalisés par un autre;
  • idéatoires: difficultés d’utilisation et de manipulations d’objets et d’outils;
  • d’habillage: difficultés à agencer, orienter ou disposer les vêtements lors de l’habillage, pour se boutonner, utiliser une fermeture éclair, faire ses lacets…
  • orofaciale : difficultés pour réaliser des gestes simples ou complexes des organes de la phonation et du visage (langue, lèvres, mimiques) ex: siffler, souffler les bougies, faire des bulles (…), mais aussi déglutir.

la dyspraxie  verbale: on comprend mal l’enfant, il a des troubles articulatoires, il ne parvient pas à prononcer certains sons, il peut parler tardivement;

la dyspraxie visuo-spatiale qui associe :

  • un trouble dans l’organisation du geste.
  • un trouble du regard  qui se traduit par des difficultés dans l’organisation de la motricité  oculaires (l’enfant a du mal à explorer un espace fixe et déterminé à la recherche d’un ou plusieurs éléments, il n’arrive pas à fixer une cible déterminée, ni à suivre une cible mobile)
  • un trouble de la construction de certains composants de la spatialisation (surtout espace à 2 dimensions: la feuille, le tableau …).

la dyspraxie constructive non visuo-spatiale.

Voici certaines caractéristiques que l’on peut retrouver chez l’enfant dyspraxique:

  • on dit qu’il est « maladroit », tout ce qu’il touche se casse, se renverse, tombe;
  • il tombe souvent, se cogne très souvent;
  • il a besoin d’aide pour s’habiller, pour se laver, s’essuyer;
  • il mange lentement, salement, il n’arrive pas à couper sa viande;
  • il a du mal à ranger, à s’organiser;
  • il n’aime pas jouer aux Lego®, aux puzzles, au Mécano® et à tous les jeux de constructions d’une manière générale;
  • il a du mal à apprendre et à suivre les règles des jeux de société et du coup peut en inventer d’autres;
  • il a beaucoup de mal à écrire ( on parle de dysgraphie dû à la dyspraxie), certains arriveront à écrire grâce à une rééducation ( ergothérapeute/graphothérapeute) mais cela leur coutera énormément, certains par contre n’arriveront pas à écrire et il faudra envisager l’ordinateur très tôt;
  • il est lent, le résultat de son travail est peu lisible, sale, « brouillon » ,
  • il ne peut pas se servir d’outils scolaire classique  ( compas, règle, équerre, ciseaux…), il a du mal à se repérer sur une feuille, il a besoin d’aide pour la géométrie, les tableaux à compléter, il faut  adapter ses outils scolaires et ses apprentissages;
  • il est facilement distrait et a du mal à se concentrer en classe, il oublie les instructions et consignes;
  • il a du mal à envoyer et à attraper un ballon;
  • il lui est difficile de pédaler et ne peut faire de vélo sans stabilisateurs
  • il lui est difficile d’articuler correctement, il est difficilement compréhensible…

Très souvent l’enfant dyspraxique court de façon désordonnée, se prend les pieds dans les obstacles, tombe souvent, se blesse souvent, descend les escaliers difficilement, saute difficilement, a beaucoup de mal à avoir un équilibre unipodal, n’arrive pas à sauter à cloche pied, aura du mal à nager, à apprendre à faire du vélo…

La dyspraxie affecte chaque enfant différemment, chaque  enfant est unique et n’éprouvera pas nécessairement les mêmes difficultés. D’autre part grâce aux  rééducations et adaptations ils peuvent s’améliorer : certains arriveront à écrire,s’habilleront  plus facilement . Certains n’ont aucun problème de « motricité globale » mais auront des problèmes au niveau « de la motricité fine » ou au niveau « visuo-spatiale ».

Si vous avez un doute parlez en avec votre médecin de famille qui vous orientera vers un neuropsychologue pour réaliser un bilan complet si il juge cela nécessaire puis vers un neuropédiatre. Vous rencontrerez selon le type de dyspraxie  un psychomotricien, un orthoptiste, un orthophoniste, un ergothérapeute pour mettre en place les rééducations.

Il faudra mettre en place des adaptations auprès de l’école, par exemple: outils adaptés, leçons polycopiés, texte à trous à compléter pour réduire les écrits au maximum, feuille spéciale « dys », ou encore ordionateur + scanner, à la place du vélo tricycle, lacets spéciaux…

 

Voici quelques liens pour vous aider à comprendre:

Liens vers un site Canadien parlant de la dyspraxie verbale ( car on en parle peu en France): http://www.sosdyspraxie.com/linked/brochure_dyspraxie_verbale__2010_irdp.pdf

Liens vers le site Dyspraxique mais fantastique qui est très bien : http://www.dmf31.com/

Ici aussi toute une mine d’infos sur les différents troubles dys :  http://www.dysmoi.fr/troubles-dapprentissage/dyspraxie/dyspraxie-quest-ce-cest/

Enfin une vidéo expliquant la dyspraxie :

 

 

7 réflexions sur “Troubles dys…partie 1 : « dyspraxie »

  1. Bonjour ! Merci pour cet article !. Je suis jeune adulte dyspraxique visuo spatiale, dysgraphique, dyscalculique sévère. Je peux témoigner si vous voulez. Je vous conseille aussi le site Dyspraxie France dys qui a le mérite de donner quelques pistes pour les adultes dys. J’ai crée un blog sur la culture du handicap en général et je viens justement de publier un article pour montrer que les jeunes dys peuvent réussir à bien dessiner malgré une dyspraxie grave,.Ici :http://cultureh.canalblog.com/archives/2015/06/14/32212557.html

    Aimé par 1 personne

    • Oui je connais DFD j ai oublié de mettre leur lien je vais réctifier… Je vais aller regarder ton blog. Et je reviendrai probablement vers toi pour un témoignage c est très intéressant de pouvoir faire témoigner des adultes dys pour voir justement les possibilités de réussites malgré les dys… Merci à toi!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s