Et toi t’as déjà écrit un roman? Ou l’art et la manière de bien remplir les demandes MDPH…

Aujourd’hui on va parler paperasse & co , bah oui parce que quand tu vis dans le monde du handicap, ne crois pas que tout soit simple et que tout arrive sur un plateau, non non souviens toi je t’ai dis bisounoursville c’est pas ici!  Il y a encore tout un tas de paperasse à remplir encore et encore! Et il va te falloir apprendre à devenir écrivain! oui oui tu as bien lu « écrivain » , car tu va devoir apprendre à expliquer tes besoins au quotidien ( ou ceux de ton enfant ou de ton proche) ainsi que les répercussions du handicap et les dépenses qui en découlent lorsqu’il y en a …

Après avoir obtenu les bilans, diagnostics etc il y a en premier lieu l’ALD ( affection de longue durée) à demander, ça c’est ton gentil médecin de famille qui s’en charge, en moyenne 15jours voir 1 mois après sa demande auprès de ton organisme de sécurité sociale tu reçois l’avis du médecin conseil qui dit si oui ou non ton ALD est acceptée, ensuite tu récupères le double auprès de ton médecin et tu met à jour ton précieux ( tu sais la précieuse carte verte, la vitale ah ça c’est sûr elle l’est!). ça c’est la base!

Ensuite, si tu as des frais liés au handicap ou si encore le handicap en question t’oblige à diminuer ou carrément stopper toutes activités salariées et bien là tu fait ta demande auprès de la fameuse MDPH.

Oui oui je t’entend toi novice des abréviations, la MDPH? késako?

La MDPH c’est la maison départementale des personnes handicapés, dans certaines régions elle s’appelle MDA ( maison départementale de l’autonomie), leur rôle est d’accompagner la personne handicapée ainsi que ses proches dans leurs démarches. C’est un lieu où sont regroupées et traitées toutes les demandes en lien avec le handicap qu’elles concernent l’autonomie, le besoin de tierce personne , l’aménagement de l’habitation ou d’un véhicule ou encore l’adaptation de la scolarité et les orientations spécifiques… Tout est centralisé à la MDPH.

Pour obtenir les formulaires CERFA de demandes plusieurs solutions:

-appeler la MDPH pour qu’elle t’envoie les formulaires, tu as également la possibilité de rencontrer l’assistante sociale de ta MDPH pour qu’elle t’aide à remplir les formulaires ou fair ele point sr les aides demandées,

– télécharger les formulaires et les imprimer directement depuis le site de ta MDPH,

– demander à la CAF de te fournir les dits formulaires,

– ou encore rencontrer l’assistante sociale de ta commune pour remplir les formulaires avec elle,

– quand il s’agit d’une demande pour ton enfant tu as la possibilité de demander à l’ass. sociale du lieu où il est suivi de t’aider à faire le dossier ( par exemple à l’hôpital, dans les CAMSP, dans les CMP, hôpital de jour, IME, SESSAD etc etc).

 

Il te faut alors dans un premier temps demander à ton médecin de famille ou ton spécialiste de remplir le certificat médical ( CM) à l’intention de la MDPH, celui ci est très important car il va permettre à la commission de prendre connaissance de la ou des pathologies qui occasionnent un handicap ainsi que de leur répercussion sur ton autonomie ainsi que du pronostic ( aggravation , améliorations,  stagnation, fluctuations, risque vital etc etc). Bref le CM est la première partie la plus importante de ta demande à la MDPH, le médecin peut aussi y noter dessus ses préconisations ( orientations, adaptations, carte de stationnement, invalidité, nécessité de tel soin etc etc). Attention le CM doit dater de moins de 3 mois au moment du dépôt de ton dossier.

Alors tu as maintenant ton précieux CM  rempli par ton médecin, maintenant c’est là que ton travail d’écrivain commence, tu va devoir dans un premier temps remplir ton formulaire de demande, attention les cases ne sont pas les mêmes selon que tu demandes une compensation pour ton enfant ( on parlera là de l’AEEH* ou de la PCH*) ou que ce soit pour toi en tant qu’adulte ( là il s’agit de l’AAH* ou de la PCH*), ensuite tu coches les cartes que tu souhaites demander ( station debout pénible, invalidité, invalidité avec besoin d’accompagnement, carte de stationnement…), surtout si tu demandes une carte tu n’oublies pas de fournir une photo d’identité par carte en prenant soin de bien mettre ton nom derrière… ça y est tu as rempli ton dossier mais page 4 tu aura remarqué la rubrique Expression des attentes et besoins de la personne concernée ( projet de vie) c’est là que ton rôle d’écrivain prend tout son sens car tu va devoir détailler au maximum les répercussions au quotidien mais également ce que tu met en place ou projette de mettre en place…

Plusieurs possibilités soit tu fait une demande de compensation financière ( AEEH, PCH, AAH…), soit tu fait fait une demande pour une orientation ou des adaptations, forcément le projet de vie ne va pas être le même sauf si tu regroupes tes demandes en même temps auquel cas il faudra bien détailler la partie où tu exprime la demande d’aide financière et la partie où tu exprimes la demande d’orientation/adaptations.

Dans le  premier cas ( demande d’allocations) voici ce qu’il est conseillé de noter dans ton projet de vie:

– commencer par expliquer les circonstances de découverte de la pathologie,

– expliquer ton ressenti vis à vis du handicap ( douleurs, fatigue, chutes, crises etc etc ),

expliquer ce que tu vis au quotidien par exemple en décrivant une journée type,

– détailler les traitements ou les soins réalisés et ce qu’ils apportent ( bénéfices, effets secondaire …),

– expliquer les aides matériels nécessaires et les raisons qui ont conduit à cela et ce qu’il reste à charge ( par exemple canne, sonde urinaire, appareil respiratoire, masques de protection, gel hydroalcoolique etc etc) ( ou encore pictogrammes, ABA, planning, timer etc pour les enfants extra ordinaires) ,

– expliquer ce que le handicap a changé dans ta vie, la perte d’autonomie, ( exemple:  la nécessité d’être surveillé en permanence pour un enfant autiste, le risque infectieux  pour une personne ayant un DIP, le recours à une canne à cause des chutes, la nécessité de la présence d’un tiers etc etc ),

– exprimer les besoins qui sont en lien avec le handicap ( exemple: besoin d’aide ménagère, besoin de séance de psychomotricité, ergothérapie, suivi ABA, suivi psychologique etc etc)

– expliquer les difficultés au quotidien, les progrès réalisés grâce à ce qui est mis en place,

– expliquer ce que l’on souhaite mettre en place pour vivre au mieux avec l’handicap ( ex: aménagement, suivi centre anti douleur, ABA etc etc),

– expliquer les adaptations mise en place ou envisager au domicile, dans le véhicule etc ….

Bien évidemment chaque handicap est différents donc je ne peux pas vous détailler tout,  il faut surtout s’appuyer sur le quotidien vécu en lien avec ton handicap ou celui de ton enfant/proche et détailler au maximum pour qu’ils se rendent compte des répercussions au quotidien.

 

Dans le second cas ( orientation ou adaptation) voici ce qu’il est conseillé de noter:

reprendre les grandes ligne du premier cas (expliquer le handicap, les répercussions au quotidien, les aides nécessaires, ce qui est mis en place etc ),

– exprimer les besoins de l’enfant et la raison qui vous pousse à demander telle orientation, par exemple: demande de CLIS pour une scolarité individualisée en petit groupe compte tenu des difficultés en lien avec l’handicap et des répercussions que cela occasionne sur la scolarité; demande de SESSAD pour regrouper les suivis en un même lieu et la possibilité qu’ils interviennent aussi bien dans leurs locaux,à l’école qu’à la maison…

si au contraire on souhaite s’opposer à une demande d’orientation envisagée par les professionnels, je pense là  par exemple à l’hôpital de jour, ne pas hésiter à exprimer son refus/désaccord dans le projet de vie et les raisons qui nous poussent à refuser, par exemple nous avons refuser d’envisager cette option pour loulou 3, j’ai expliqué qu’il progressait avec tout ce que nous mettions en place et qu’une journée en hôpital de jour coutait tant alors que les soins en libéral que nous avions choisi de mettre en place coutait beaucoup moins cher, j’ai argumenté également sur le fait que pour nous il était primordial qu’il soit en contact avec des enfants neurotypique pour qu’il puisse apprendre à socialiser….

– en cas de demande d’aménagement par exemple ordinateur, exprimer les raisons qui poussent à envisager cela en s’appuyant également d’un courrier/bilan réalisé par l’ergothérapeute,

– pour une demande d’AVS exprimer les besoins de votre enfant et les raisons qui font qu’il est nécessaire pour lui d’y avoir recours pour pouvoir suivre une scolarité en milieu classique ( aide au démarrage dans les apprentissages, aide pour comprendre les émotions, aide pour aller vers les autres, aide pour les apprentissages etc) …

 

Bref vous l’aurez compris le projet de vie est un aparté dans le dossier MDPH, un aparté indispensable et totalement personnel qui permet à la commission de se rendre compte de vos difficultés au quotidien et de vos besoins, c’est pour cela que je ne peux que vous conseiller de détailler au maximum votre vécu dans le projet de vie afin qu’ils puissent prendre en compte ce que vous vivez au quotidien le mieux possible.

Ne vous formalisez pas il est tout à fait possible d’écrire le projet de vie par ordinateur, pensez bien à le joindre  ainsi que tous les devis et surtout les  bilans en votre possession ils peuvent vous servir de point de repère et d’appuis à votre demande dans le projet de vie.

A vos plumes ! 😉

C.

 

* PCH= Prestation de compensation du handicap

*AAH= Allocation adulte handicapé

*AEEH= Allocation d’éducation de l’ enfant handicapé

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s