Stéréotypies, automutilation…

20140816_194234 (2)

Au pays TSA certains comportements nous accompagnent avec plus ou moins d’intensité, on parle souvent de trouble du comportement ou encore de caractère restreint, répétitif et stéréotypé du comportement, des intérêts et des activités.

Parmi ceux ci on retrouve notamment:

– les stéréotypies,

– les rituels,

– la fascination,

– l’automutilation.

A la maison on les connait tous bien, parfois importants parfois rares, on a appris à faire avec et on sais que tout changement va les augmenter ce n’est plus une surprise pour nous.

Les  stéréotypies, kesako me direz-vous?

Les  stéréotypies, sont aux enfants extraordinaires du pays TSA ce qui pour ceux qui ne connaissent pas ces particularités  peuvent sembler être des « TOC » car ce sont des actions répétitives toujours réalisées de la même manière, bon la vision est un peu « grossière » dis comme ça je vous l’accorde…

Je m’explique, les enfants TSA peuvent avoir de nombreuses et diverses stéréotypies, on dis alors qu’ils s’auto-stimulent.

Les stéréotypies peuvent être:

– kinesthésiques, par exemple :  battements de mains ( flapping),  tourner sur soi-même, torsion de doigts, balancement…

– visuelles, par exemple: regarder l’eau couler, allumer / éteindre la lumière, faire tourner une toupie et la regarder sans cesse, aligner des objets,

– tactiles, par exemple:  faire couler du sable dans ses mains, toucher un tissus de manière répétitive,

– verbales,c’est ce que l’on appelle des écholalies par exemple: répéter souvent les même mots,  répéter des extraits de publicité , des extraits de dessins animés, des successions de sons…

Les rituels:

Les rituels servent à rassurer l’enfant ou l’adulte TSA, ils  sont une succession de comportements agencés en une séquence précise (comme les stéréotypies), précédant ou faisant suite à l’apparition d’un évènement dans l’environnement ou suite à l’apparition d’un changement ou encore d’émotions particulières que l’enfant ne peut gérer ( angoisse, sensation d’insécurité, peur..).

Les rituels peuvent se présenter sous différentes forment par exemple: nécessité d’aligner tous ses jouets dans son lit avant de se coucher, rituels de comptage, ne pas marcher sur les bandes blanche sur les passages piétons, prendre toujours le même chemin pour aller à l’école sous peine de provoquer une crise si ce n’est pas respecté, ritualiser ses repas en séparant tous les aliments pour ne pas qu’ils se touchent, recouvrir ses aliments de ketchup….

La fascination:

La fascination pour certaines parties d’un objet est souvent présente, par exemple: fasciner par les petites roues des voitures que l’enfant regardera tourner encore et encore, fasciner par l’eau qui coule ou encore la pluie qui tombe dehors, fasciner par les lumières etc…

La personne ayant un TSA a très souvent des intérêts restreints dont elle en fera ses sujets de discussion étant capable de parler de chose très détaillée… A la maison par exemple louloute 1 a plusieurs centres d’intérêts restreints, elle est notamment fascinée par tout ce qui se rapporte à Cléopâtre et l’Égypte ancienne  elle lit du coup tous les ouvrages parlant de l’Égypte ancienne, elle est toujours à la recherche d’information sur cela, elle a adoré aller au musée du Louvre pour visiter la partie consacrée à l’Égypte ancienne, dès qu’elle voit qu’il y a un reportage ou un film qui parle de l’Égypte ou de Cléopâtre il faut qu’elle le regarde, elle est capable de parler de choses très pointues sur cela car c’est un de ses centres d’intérêts restreints…

L’automutilation:

L’automutilation, est un moyen d’expression qu’a l’enfant TSA, non pas pour se faire mal mais parce que quelque chose ne va pas et qu’il ne sait pas l’exprimer autrement.  Ce peut être par exemple:  en cas de crise, ou quand l’enfant n’obtient pas ce qu’il veux, ou lorsqu’il n’arrive pas à se faire comprendre…

A la maison nous avons connu différent types d’automutilations par exemple: se jeter de sa chaise par terre, se mordre, se pincer, s’arracher les cheveux, se cogner la tête contre le mur etc … Il est important dans ces cas là d’essayer de voir quel est l’élément déclencheur et de trouver un moyen d’aider l’enfant à exprimer autrement ce qui se passe, malheureusement ce n’est pas toujours évident.

Le pays TSA est jonché de particularités toutes propres à chaque enfant ou adulte TSA avec un degré d’atteinte plus ou moins marqué, ce qui pour nous peut sembler anodin peut  pour nos loulous extraordinaires  être extrêmement « stressant » et engendrer stéréotypies, automutilations, crise… Il est primordial de les aider à trouver des moyens de compensations, par exemple collier ou bracelets spécifique à mordre pour ne plus que l’enfant se morde, objet lesté pour s’apaiser….

C.

2 réflexions sur “Stéréotypies, automutilation…

  1. Blog que je découvre et article très intéressant. Dans mon travail depuis septembre j’ai appris à décrypter ce monde si particulier des TSA et encore… on en découvre tous les jours… !! c’est en tout cas un univers que je trouve fascinant !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s